nous sommes ici

<< Retour à la page précédente

Histoires au Féminin, exposition au Centre Culturel de Ciney, du 5 au 26 octobre 2019

Histoires au Féminin, exposition au Centre Culturel de Ciney, du 5 au 26 octobre 2019

Place Roi Baudouin , 1
5590   Ciney

Téléphone   +32(0)83/21.65.65
Mail   culture@ciney.be

Ajouter au carnet de voyage

Du 05/10/2019 au 26/10/2019  (Voir horaires di-dessous)

En écho au titre de la saison («Que d'histoires !») est née l'idée, le rêve d'une exposition collective où nous pourrions rassembler des femmes artistes autour des histoires, au sens large du terme.

Description :

Rassembler des œuvres qui... témoignent d'une histoire personnelle, racontent la vie, le quotidien, de façon plus large, poétique... ont un propos universel, font référence au passé, au vécu des objets, ou invitent le spectateur à s'inventer sa propre histoire. Histoires de vie, histoires imaginaires, histoires anciennes, histoires naturelles, histoires sensorielles... Elles sont 15 à vous exposer leurs « bouts d'histoires » dans plusieurs disciplines artistiques : céramique, gravure, verre, techniques mixtes, sérigraphie, peinture, vidéo, dessin, audio, illustration...

VAL, trois lettres qui cachent une artiste discrète, pour qui illustration ne rime pas avec rose bonbon. Voici tout un monde fragile et intense, doux et dur à la fois. Tout un univers pour porter des mots et des histoires qui prennent aux tripes.

A travers ses céramiques « Désirs, délires, dérives », Fabienne BASTIN retranscrit en formes cette association si particulière que peut être un couple, la complexité des relations masculines et féminines, la recherche d'un point d'équilibre, de l'extase à la déchirure...

Marilyne COPPEE raconte des histoires d'un autre âge, d'un lointain passé, d'aujourd'hui. Sa série de gravures « Autrefois, j'habitais une grotte » est une interprétation tant joyeuse qu'un rappel aux parois sombres, tant un cocon plein d'intériorité qu'un gouffre noir.

Chantal DELPORTE explore quant à elle les histoires naturelles. Elle retranscrit en verre, par le jeu de moulages de branches et de techniques variées, la relation entre la nature, l'homme... et son environnement.

Isabelle GREVISSE a créé pour cette exposition une cape riche en symbolique : vêtement protecteur, il est aussi lourd de traces, de souvenirs intimes, de symboles personnels, qu'on essaye de masquer sans en effacer totalement les marques de vie.

Jouer, métamorphoser le papier ; l'encrer, le coudre, le tisser... c'est le travail de Véronique GUFFENS. Elle modèle et rassemble ces petites parties individuelles qui racontent, au fil du temps, une autre histoire, celle qui les lie et relie les unes aux autres.

Nathalie HENIN nous plonge, elle, dans une véritable épopée écrite avec son fils, et entièrement sérigraphié (on salue la prouesse technique!) : Bono et l'histoire de Dragon. Ensemble, ils ont imaginé un univers fantastique peuplé de fabuleux personnages.

Le duo Nathalie HANNECART & Mathilde LACROIX vous propose une immersion photographique et sonore : «Memory» interroge, à travers le son et l'image, un labyrinthe intérieur, explore l'expérience de la perte de soi... cette installation est complétée par deux magnifiques émulsions photographiques sur pierre bleue.

Stevie LARDOUX traduit sa vision de la place des femmes dans la société contemporaine à travers des thématiques universelles. L'utilisation de techniques mixtes permet de transcrire plastiquement la complexité des vécus féminins.

A la suite d'un accident il y a plusieurs années, Isabelle LINOTTE a entamé toute une réflexion sur le sens et la précarité de la vie, sur la mémoire... qu'elle transpose avec une infinité de techniques, gravant sur le feutre, embossant le papier, découpant et brodant la chambre à air...

Héloïse ROUARD & Yasmina H'MAMOU (avec aussi la complicité de Pierre Constant), vous offrent une autre expérience visuelle et sonore, cette fois en vidéo. Un travail qui explore le lien entre les émotions et les sensations physiques, questionne le sens que nous nous efforçons inlassablement de donner à tout, notre peur du vide et de l'absence.

Le dictionnaire, cet objet illustré, précieux et respecté, est espace de rêves et de création pour Christina RUGGIN, qui en détourne les pages avec finesse et fantaisie ! Elle prend d'assaut les illustrations, en prolonge les motifs... par un truchement de dessins, collages, plis et autres astuces !

Deux délicieux audios de Marguerite TOPIOL, mises à nu autobiographiques, nous mettent l'un dans la peau d'un modèle d'académie («le modèle et ses artistes»), l'autre de la femme qui fait le bilan de sa vie sentimentale auprès de sa sexologue («la mangeuse d'hommes»).

Nathalie VANDE VELDE, avec sa série « Drôles de genres » (‘mises en boîtes', assemblages à partir de vieilles photographies et vieux objets), remet en question avec poésie et humour la notion de genre et la place dévolue traditionnellement aux hommes et aux femmes dans la société occidentale.

Horaire:

Vernissage le vendredi 4 octobre à 19h00, en présence d'artistes.
Accessible en semaine de 9h à 12h et de 14h à 17h et le samedi matin de 9h30 à 12h30.
Permanences par des artistes (tournante organisée) : les samedis et dimanches après-midi de 14h à 17h.

Tarif:

Entrée libre.