nous sommes ici

Petit détour en Condroz - Ciney

Petit détour en Condroz - Ciney

La Place Monseu et son kiosque
L'ensemble de la Cour Monseu est classé au Patrimoine Wallon. Son kiosque est considéré comme l'un des plus beaux de Belgique. Situé sur un pôle privilégié, il a joué et joue parfois encore un rôle important pour le divertissement des citoyens.

L'église Saint-Nicolas (Place Monseu), anciennement Collégiale suite à l'installation d'un chapitre de chanoines aujourd'hui disparu, a été construite sur le site de divers sanctuaires qui ont été ravagés à de multiples reprises à partir du 12e siècle et chaque fois reconstruits. La crypte et la tour sont du 11e siècle et le reste de l'ensemble a été modifié au cours des siècles.

L'Hôtel de Ville (rue du Centre 35) est un bâtiment éclectique construit en 1878.
Plusieurs maisons furent détruites, expropriées, certaines reconstruites ailleurs, pour laisser place au nouvel édifice. Le 28 août 1944, après la bataille de Janée, la milice rexiste saccagea et mit le feu à l'Hôtel de Ville détruisant toutes les archives de la ville.
Il fut reconstruit en 1950 par les architectes Dony et Stainier et subit quelques changements.

Parc et château Saint-Roch (Avenue du Roi Albert)
Le Parc Saint-Roch
est le plus bel espace vert de la ville.
Le château est une grosse bâtisse en calcaire, anciennement château Sainfoin. Il a été édifié en 1906 par Jospeh Boseret (1853-1933), notaire du Roi Léopold II.
Actuellement, le château abrite le Conservatoire de Musique.

Château de Leignon (Rue du Sacré-Coeur 2)
Ce fantastique et féerique château néo-gothique, également appelé «Le Château aux milles fenêtres», compte en fait 365 fenêtres et est situé dans un magnifique domaine de 60ha.
L'ensemble en L possède de nombreuses tourelles, créneaux, pignons à gradins typiques de la fin 19e siècle.

Chapelle de Corbion (dans le centre du hameau)
Joli petit édifice mononef en moellons de calcaire et en pierre bleue, la chapelle date de 1625 et a été réalisée sous la tutelle des moines de Stavelot. Elle fut érigée en l'honneur des Sept Douleurs de la Bienheureuse Vierge Marie. Pour l'anecdote, la chapelle n'a jamais eu de vitraux !